HERNIES: GENERALITES

DÉFINITION :

 

Les viscères (intestins) sont contenus dans l’abdomen par une fine membrane que l’on appelle péritoine. Le péritoine et son contenu est maintenu par la musculature abdominale.

Mais cette armature musculaire (paroi abdominale) présente des endroits de faiblesse, principalement à trois endroits : le pli de l’aine, l’ombilic (nombril) et la ligne blanche sus-ombilicale. Lorsque le péritoine (avec ou sans contenu viscéral) s’extériorise à travers un endroit de faiblesse de la paroi abdominale, on parle de hernie. Pour les hernies du pli de l’aine, on parle de hernie inguinale (ou plus rarement fémorale), pour les hernies au niveau de l’ombilic, on parle de hernie ombilicale et pour les hernies de la ligne blanche, on parle de hernie de la ligne blanche (ou épigastrique).

POURQUOI DOIT-ON OPERER LES HERNIES ?:

 

Une hernie est le plus souvent gênante, parfois douloureuse, mais ça n’est pas la règle. C‘est pourquoi les patients attendent souvent longtemps avant de se décider à se faire opérer. Cependant, il n’y a pas d’autre traitement que la chirurgie. Une hernie ne peut que grandir avec le temps ; tôt ou tard, la hernie contiendra des viscères (colon, intestin grêle), et pourra potentiellement se compliquer en « hernie étranglée ». En effet, lorsque la hernie contient de l’intestin, et que celui-ci peut entrer ou sortir du sac herniaire, la hernie est dite « réductible ». Si l’intestin ne peut plus ressortir du sac herniaire, la hernie est dite « irréductible ». Mais si l’intestin se tord à l’intérieur du sac herniaire, l’intestin n’est plus vascularisé, et il se nécrose. C’est ce qu’on appelle une « hernie étranglée » ; complication potentiellement mortelle en l’absence d’opération en urgence.